Bonjour, Je suis à la recherche du logiciel HDD Regenerator avec sa licence ou serial ! Je l'ai en mode essai mais il est assez restreint dans cette configuration. Merci d'avance pour votre aide.

Comme le montre cette demande, on croise souvent ce logiciel présenté comme remède miracle face à des secteurs défectueux sur un disque dur.

Je cite:

Avec HDD Regenerator, les secteurs endommagés ou mal magnétisés peuvent être réparés. Cet outil ignore le système de fichiers du disque (FAT, NTFS ou n'importe quel autre) et effectue une analyse de la surface physique.

Un secteur repéré comme instable ne l'est pas sans raison. Quels sont les systèmes prévus pour gérer les situations qui mettent en danger les données stockées ? Que fait HDD Regenerator ? La rumeur qui l'accompagne est-elle justifiée ?

(Source).

Sommaire

Les rapports S.M.A.R.T - Self-Monitoring, Analysis and Reporting Technology

S.M.A.R.T est un système de surveillance du disque dur d’un ordinateur. Il permet de faire un diagnostic selon plusieurs indicateurs de fiabilité dans le but d’anticiper les erreurs sur le disque dur. Source : Wikipédia.

Depuis les années 90, les constructeurs de disques durs intègrent cette technologie cruciale pour évaluer la fiabilité des supports de stockage qui abritent nos précieuses données. Toutefois, alors que certains systèmes d'exploitation embarquent par défaut les logiciels, d'autres comme Windows, nécessitent l'installation de logiciels parfois couteux.

Sous Linux/GNU, installez le service smartmontools et la gui:

sudo apt-get install smartmontools gsmartcontrol

Sachez que ce service permet d'être alerté en temps réel en cas de défaillance; Consultez la doc pour la configuration.

Test sur un vieux disque dur

Voilà deux captures d'écran à intervalles rapprochés d'un scan réalisé par HDD Regenerator, couplé à une capture du logiciel HD Tune à coté :

hdd regenerator vs hdtune

hdd regenerator vs hdtune

On y voit:

  • Une corrélation directe du nombre de secteurs détectés ET "réparés" par HDD Regenerator avec le nombre de secteurs classés définitivement comme défectueux par le firmware du disque dur ("Reallocated Sector Count").
  • Que la valeur "Reallocated Event" s'incrémente lentement, il s'agit des opérations de réallocation (une opération peut concerner plusieurs secteurs, c'est pourquoi le nombre est plus faible).
  • Que le nombre de "Current Pending Sectors" augmente puis diminue régulièrement. Cela confirme que des secteurs suspectés instables sont répertoriés, et que le disque dur les passe ensuite en secteurs défectueux avec réallocation lorsqu'il a réussi à en lire le contenu.
  • Que Hitachi n'implémente pas la valeur S.M.A.R.T "Raw Read Error Rate": elle reste à 0 (EDIT: ma capture ne montre pas cette valeur mais croyez-moi sur parole...)

Il faut bien garder en tête que un secteur est réalloué lorsque le système, à force d'essais/erreurs, a fini par en lire le contenu. Entre temps, il reste en "Current Pending Sectors".

Que faire avec ces secteurs illisibles ?

Une opération d'écriture et non de lecture ! Alors que la lecture peut tourner en boucle, l'écriture elle, écrase les données présentes. Si le secteur ne peut être écrit, le disque fait instantanément une opération de réallocation.

Il faut comprendre disque dur ne prendra JAMAIS le risque de perdre des données si il y a encore une chance de les lire. Par contre il n'hésitera plus si on lui dit par une opération d'écriture, que l'on ne souhaite rien récupérer.


Solution: Un formatage bas niveau, ou un formatage avancé (plus lent, car contrairement au formatage rapide, il y a mise à jour de la table des partitions et écriture de zéros sur toute la surface du disque), ou tout simplement sous linux:

dd if=/dev/zero of=/dev/sdX

Ces méthodes consisteront à écrire des zéros sur tous les secteurs du disque. Ici il ne s'agit pas de récupérer les données des "Current Pending Sectors" mais de forcer leur réallocation par le firmware du disque dur.

Voici une capture du rapport S.M.A.R.T après tentative de formatage complet (pas terminé à 100% car le disque plante avant):

Les "Current Pending Sectors" disparaissent et sont directement réalloués. Notez qu'à ce stade, le disque dur est quand même foutu. Il fait un bruit ahurissant, et il est étonnant que je puisse encore y accéder...

Voici à titre indicatif la visualisation de l'effondrement du débit en lecture sur un tel disque:

Pourquoi chkdsk n'est pas le meilleur outil ?

C'est un outil Windows (déjà ça explique pas mal...), mais il est plus utilisé pour vérifier l'intégrité du système de fichiers NTFS/FAT que l'intégrité du disque dur. C'est pourquoi lorsqu'il rencontre de trop nombreux "Current Pending Sectors", il fait du surplace pendant des heures et finit même par planter.

On voit souvent sur les forums que le chkdsk avec le paramètre /R n'est pas à faire. Pourquoi ? Eh bien c'est à cause des vieux disques durs (avant IDE et SATA) qui n'étaient pas capables de "s'auto-corriger". Le système (OS) classait directement les "Current Pending Sectors" en "défectueux", en les ajoutant à une liste "noire" propre au système de fichiers. Le tout sans opération de réallocation. Les données étaient donc perdues (ou presque car il s'agissait juste d'une mise à jour de la table d'allocation du système de fichiers. /R provoquait ce comportement, mais aujourd'hui c'est un moyen (trop) simple de forcer les disques durs récents à réallouer leurs secteurs.

Ainsi, voici une capture d'un chkdsk (sans l'option /R):

chkdsk hdtune etat système de fichiers

On voit clairement que 168 secteurs sont déjà réalloués sur ce disque alors que le système de fichiers n'en recense aucun (0 Ko). Le système de fichiers ne s'est donc pas chargé d'identifier des secteurs défectueux à la place du disque dur. Aucune donnée n'est perdue. Mais 1800 secteurs ("Current Pending Sectors") instables attendent une récupération/réallocation.

HDD Regenerator ?

Chkdsk seul ne suffit pas quand le disque est trop endommagé. Il faut tester tous les secteurs de manière efficace sans risquer un plantage au milieu de la nuit alors qu'on dort en espérant se réveiller le lendemain avec le travail terminé... HDD Regenerator peut faire l'affaire à ce niveau. Mais HD Tune et son onglet "ErrorScan" (sans quick scan) fait exactement pareil.

Mais il existe mieux et gratuit ! Sous Linux avec dd :

dd if=/dev/sdX of=/chemin/vers/copie/sauvegarde

Cet outil va faire une copie du disque dur secteur par secteur (donc va forcer la lecture et la réallocation). On pourra monter la copie comme une image disque et travailler dessus sans causer plus de stress mécanique à un disque mal en point.

Plus adapté que dd pour ce travail, vous trouverez ddrescue. Cet outil sera capable de:

  • S'occuper en priorité des zones non endommagées et de revenir traiter celles-ci plus tard;
  • Reprendre une copie qui a été interrompue;
  • Reprendre la copie en se concentrant sur les zones considérées comme erronées au cours d'une première lecture.

Si vous ne tenez pas à vos données, reportez-vous aux procédures d'écriture de zéros énoncées plus haut.

Et les secteurs de réserve ?

L'utilisation des secteurs de réserve est dramatique du point de vue des performances parce-que les têtes de lecture doivent faire beaucoup d'aller-retour avec la périphérie des plateaux.

Au-delà de centaines de réallocations il faut arrêter le carnage, le disque dur est foutu ou trop peu fiable. Notez que l'usure d'un disque dur est assez curieusement corrélée à l'augmentation de la valeur "Unload Cycle Count". Ceci est dû aux réglages d'APM (Advanced power management) programmés à tort et à travers par les constructeurs, et implémentés n'importe comment sous Windows.

Bilan

  • Un secteur est déclaré instable lorsque le système n'arrive pas à y accéder;
  • Le seul moyen de repérer tous les secteurs défectueux d'un disque est d'utiliser un outil réalisant un scan de surface. Sans cela, la découverte de ces secteurs est fortuite;
  • Quand des secteurs défectueux/instables sont repérés par le firmware du disque dur, celui-ci les blackliste définitivement et alloue des secteurs libres présents dans une zone de réserve. Malgré des baisses de performances, la taille du disque est alors conservée;
  • Il est déjà bien tard quand le système de fichiers repère ces secteurs; Il n'est évidemment pas conseillé de faire disparaitre la blacklist par un formatage.

  • HDD Regenerator ne régénère/re-magnétise pas les clusters défectueux. Il force juste leur lecture tout comme beaucoup d'autres outils. C'est au mieux une croyance, au pire une publicité mensongère qu'on retrouve absolument partout sur le net!;
  • Le code source étant sous licence privatrice, le truc n'est pas audité, et il est difficile de savoir clairement ce qu'il fait. On en reparlera donc quand il sera sous GPL;
  • Les outils de gestion des disques de Windows sont infoutus de gérer correctement des erreurs dues au matériel lui-même.

Utiliser HDD Regenerator c'est croire que son disque dur est redevenu dans un état "sortie d'usine". Par conséquent, c'est placer sa confiance en un support de stockage qui ne mérite rien d'autre que le rebut. Utiliser HDD Regenerator est évidemment dangereux. Utiliser HDD Regenerator tue des chatons tous les jours.

Références