je suis t411

Pour ceux qui souhaitent pérenniser l'échange des vidéos de vacances proposées sur t411, ou juste terminer un leech, voire entrer en résistance, voici la procédure à suivre qui consiste à éditer les anciens torrents de t411 et à les publier définitivement sur les nombreux trackers publics qui existent.

TL;DR:

  • Le système des trackers privés n'est pas nécessaire pour qu'un réseau p2p fonctionne,
  • Les fichiers de t411 ne sont pas perdus sur les utilisateurs font l'effort de prendre 5 minutes pour convertir leurs torrents,
  • Recréer un nouveau t411 privé n'est que reproduire un système que l'on sait provisoire et sensible aux actions des lobbies.

EDIT: Depuis le 30 juillet 2017, le nom de t411 a été repris par quelques développeurs dans le but de reconstruire la base de données perdue.

Le projet reprend ce que j'explique dans cet article à savoir:

  • Un indépendance totale vis à vis des trackers centralisés,
  • Une suppression du ratio.

Ce projet repose donc sur la bonne volontée des utilisateurs qui:

  • devront remettre en seed les données qu'ils stockent,
  • devront apprendre à se passer de ratio pour partager (pas de seed = pas de débit ou des fichiers qui se perdent).

C'est à ce prix que la fermeture des trackers n'aura plus d'effet.

=> Lien vers t411.si.

Frédérique Bredin, Présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée:
"C’est une nouvelle étape décisive dans la lutte contre le piratage et la défense du droit d’auteur en ligne, qui devrait permettre un recul significatif du téléchargement illégal « pair à pair » cette année." Source: Phonandroid.

N'en déplaise à ce rejeton nuisible des moines copistes de DVD, la fin de la plateforme t411 n'est pas le début de la fin du téléchargement illégal mais plutôt l'occasion de renouveler les pratiques. Si The Pirate Bay perdure c'est grâce à sa base de données publique diffusée sur de nombreux sites miroirs. TPB est définitivement ancré dans le patrimoine d'Internet.

Sommaire

Le système de ratio force la centralisation des réseaux p2p

Ce qui fait la faiblesse des trackers comme t411 est qu'ils forcent un système décentralisé (le transfert des données pair à pair (p2p) et son protocole (BitTorrent)) à fonctionner en mode centralisé:
Le tracker seul sait où sont tous les fichiers, leur état (complet/incomplet = seed/peer); les torrents partagés sont dits "privés".

Le tracker reçoit des informations de partage et en échange envoie des listes de clients potentiels aux peers.

Le tracker est volontairement rendu incontournable pour gérer les ratios des utilisateurs. En théorie la démarche est louable car la qualité du réseau dépend énormément du fait que les utilisateurs acceptent de jouer le jeu du partage.

En pratique, les ratios sont difficiles à respecter pour les clients ayant une faible connexion car ceux-ci sont largement défavorisés lorsqu'ils sont mis en concurrence avec des clients ayant des accès "très haut débit".

Les utilisateurs doivent s'astreindre à laisser leur matériel connecté pour continuer de partager alors qu'aujourd'hui les seedbox et autres serveurs sont en partage 24/7.

Ces contraintes encouragent les clients à se tourner vers des logiciels qui biaisent les données envoyées au tracker pour lui faire croire que le débit en envoi est supérieur au débit réel (triche sur le ratio).

En bref, depuis les années 2000 les accès à Internet ont changé et les débits sont très inégaux. Le système de ratio est devenu pesant y compris pour les personnes conscientes que le terme "partage" implique "l'envoi" de données.
Finalement, l'architecture centralisée expose la communauté aux répressions de la part de corporations issues d'un autre millénaire et n'est plus guère justifiée que par l'appât du gain que représente le passage journalier de centaines de milliers d'utilisateurs sur un site.

Pourtant, les clients BitTorent implémentent également 2 alternatives décentralisées:

  • La table de hachage distribuée (DHT), où l'annuaire du tracker est réparti avec redondance sur les clients du réseau.

  • L'échange de pairs (PEX) entre clients proches dans le réseau.

Migration des torrents de t411 vers les trackers publics

BitTorent Tracker Editor (page de téléchargement) est un logiciel libre sous licence MIT, proposant les fonctionnalités suivantes:

  • Édition de fichiers torrents,
  • Ajout/retrait de trackers,
  • Modification du flag privé/public.

mise à jour liste des trackers

Récupération des fichiers torrents téléchargés

Windows:

  • utorrent: C:\Users\<username>\Application Data\uTorrent\
  • qBittorrent: C:\Users\<username>\AppData\Local\qBittorrent\BT_backup\

Linux:

  • Transmission: ~/.config/transmission/torrents/
  • Transmission server ou Transmission daemonisé: /var/lib/transmission-daemon/info/torrents/

Mac:

  • Osef

Faites une copie de ces fichiers avant de les modifier !

Préparation de la liste des trackers publics

Il faut tout d'abord préparer la liste des trackers publics sur lesquels les fichiers seront dorénavant accessibles.

  • Créez/modifiez le fichier add_trackers.txt présent à côté de l'exécutable trackereditor.
    Vous trouverez une liste de torrents publics régulièrement mise à jour sur ce GitHub: ngosang/trackerslist.


udp://explodie.org:6969
udp://tracker.leechers-paradise.org:6969/announce
udp://tracker.pirateparty.gr:6969/announce
udp://tracker.coppersurfer.tk:6969/announce
http://tracker.opentrackr.org:1337/announce
udp://tracker.opentrackr.org:1337/announce
udp://tracker1.wasabii.com.tw:6969/announce
udp://tracker.zer0day.to:1337/announce
http://p4p.arenabg.com:1337/announce
udp://p4p.arenabg.com:1337/announce
http://tracker.internetwarriors.net:1337/announce
udp://tracker.internetwarriors.net:1337/announce
udp://allesanddro.de:1337/announce
udp://9.rarbg.com:2710/announce
udp://9.rarbg.me:2780/announce
udp://tracker.mg64.net:6969/announce
udp://open.stealth.si:80/announce
udp://open.facedatabg.net:6969/announce
udp://mgtracker.org:6969/announce
http://tracker.mg64.net:6881/announce
http://mgtracker.org:6969/announce
udp://ipv4.tracker.harry.lu:80/announce
udp://tracker.trackerfix.com:85/announce

On retrouve dans ces listes les serveurs du projet OpenBitTorrent - An open tracker project

OpenBitTorrent is a bittorrent tracker free for anyone to use. You don't need to register, upload or index a torrent anywhere, all you have to do is to include the OpenBitTorrent tracker URL in your torrent.

  • Pour effacer toute trace de l'ancien tracker t411, créez à côté, un fichier vide nommé remove_trackers.txt

Édition des torrents

  • Depuis BitTorent Tracker Editor, chargez la liste des torrents:

File / Open multiple torrent files inside one folder

  • Puis rendez ces torrents publics:

Trackers / All torrent are public

flag public-privé

  • Ajoutez la liste de trackers publics:

Update torrent / Insert new trackers list, BEFORE the original trackers list inside the torrent file / And remove possible duplicated trackes from the NEW trackers list

mise à jour liste des trackers

C'est fini ! Ajoutez ensuite les torrents à votre client habituel et faites pointer le répertoire de destination vers les fichiers déjà présents sur le disque dur. Après une étape de vérification les échanges pourront reprendre.

Vous avez édité le flag public/privé d'un torrent => son hash/sa signature a donc changé !

Il s'agit donc d'un nouveau torrent aux yeux du tracker et de votre client !
Les autres utilisateurs doivent faire la même manipulation pour échanger avec vous.

Aller plus loin

Il est possible d'utiliser BitTorrent Tracker Editor en ligne de commande pour modifier les listes de trackers, (mais pas pour modifier le flag public/privé):

Exemples:

./trackereditor ./ -U3
trackereditor.exe "C:\dir\torrent" -U3

Console parameter: -U3
Append new trackers list AFTER, the original trackers list inside the torrent file. And remove possible duplicated trackers from the NEW trackers list.

Sources